A propos de l’actualité : Olga Tokarczuk et le Prix Jan Michalski

Dorénavant, je vous apporte chaque mercredi une actualité concernant la littérature d’Europe centrale et orientale.

Cette semaine : le Prix Jan Michalski, décerné à l’auteur polonaise Olga Tokarczuk pour son roman Les livres de Jakób (sorti en Pologne en 2014 et publié aux Editions Noir sur Blanc en septembre, dans la traduction de Maryla Laurent).

Présentation du livre par l’éditeur :

Au milieu du XVIIIe siècle, dans le royaume de Pologne et bientôt à travers toute l’Europe des Lumières, le singulier destin de Jakób Frank : mystique, habile politique, débauché, chef religieux ou charlatan. Il fut pour les uns le Messie de la tradition juive, pour les autres un hérétique, ou pire, un traître.

Editions Noir sur Blanc, 1040 pages, 29EUR.

livres de jakobLe prix s’ajoute à ceux déjà reçus par le livre (Prix Transfuge 2018 du Meilleur roman européen, prix Niké 2015 – le prix Niké étant l’équivalent en Pologne du Goncourt français) ainsi que par l’auteur. Celle-ci a notamment reçu le Man Booker International Prize 2018 pour la traduction anglaise de son roman Les Pérégrins (Noir sur Blanc, 2010) et, en Pologne, le prix Niké en 2008 pour le même roman.

Née en 1962, diplômée de psychologie, Olga Tokarczuk se consacre à l’écriture à partir de 1997. Ses romans traduits en français sont : Dieu, le temps les hommes et les anges ; Maison de jour, maison de nuit (Robert Laffont, 1998 et 2001), Récits ultimes (Noir sur Blanc, 2007), Les Pérégrins (Noir sur Blanc, 2010), Sur les ossements des morts (Noir sur Blanc, 2012) et Les Livres de Jakób (Noir sur Blanc, 2018).


9 commentaires on “A propos de l’actualité : Olga Tokarczuk et le Prix Jan Michalski”

  1. Ingannmic dit :

    J’ai déjà noté ce titre, qui fait très envie, rien que l’objet-livre semble très beau, un cadeau à se faire offrir à Noël !

  2. Patrice dit :

    Le Monde des livres avait consacré à cet ouvrage, ainsi qu’à son auteure, des articles vraiment élogieux il y a quelque temps. Je le note une nouvelle fois ; les 1040 pages me font quand même un peu peur 🙂

    • Je n’ai encore rien lu d’elle, donc je suis vraiment curieuse de lire ses livres. Ceci dit, j’ai eu celui-ci en main pas plus tard que ce week-end, et ai reculé devant la taille (il faut dire aussi que ça ne serait pas rentré dans mon bagage à main pour l’avion!).

  3. un livre qui est déjà sur mon étagère car j’avais aimé un des précédents, une auteure un peu hors normes je trouve mais très intéressante à lire

  4. […] autres finalistes, une polonaise : Olga Tokarczuk (liste de ses ouvrages disponibles en français ici) ; une ukrainienne écrivant en polonais : Żanna Słoniowska (dont le roman Une ville à cœur […]

  5. […] Faut-il en conclure qu’il n’existe pas de femmes écrivains en Europe centrale et orientale ? Bien évidemment non (d’ailleurs je n’ai pas la prétention d’offrir un panorama complet de la littérature de cette région), et outre celles dont j’ai chroniqué les livres, j’ai aussi mentionné d’autres à l’occasion de la sortie de leurs livres, ou de prix qu’elles ont reçus dans leur pays d’origine ou au niveau européen ou international. […]

  6. […] facilité par le mainstream littéraire du féminisme grâce à une romancière de la taille de Olga Tokarczuk. […]


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s