Actualité du mercredi – nouvelles publications en mars

Chaque mercredi, je vous apporte une actualité concernant la littérature d’Europe centrale et orientale.

Le mois de mars amène avec lui un beau lot de nouvelles parutions, le zoom du Salon du Livre sur Bratislava cette année étant bien sur une bonne occasion pour sortir des livres d’auteurs slovaques (mais pas que).

Commençons donc avec les Slovaques : Pavel Vilikovský, décrit comme le plus grand écrivain contemporain et représentant de la littérature postmoderne slovaque, est le mieux desservi avec trois nouveaux titres. Le 7 mars, Phébus publie Un chien sur la route « roman du dépaysement [et] déclaration d’amour joyeuse à la littérature ». Le lendemain, c’est au tour d’Autobiographie du mal aux Editions Maurice Nadeau, mise en scène d’une confrontation fatale sur fond de coup d’Etat dans la Tchécoslovaquie communiste de février 1948, et « n’est pas sans rappeler l’atmosphère du Zéro et l’infini de Koestler ». Déjà fin février, les Editions de l’Aire avaient publié Neiges d’été, « livre sur la perte, de la mémoire, de nos proches ».

Pavel Vilikovský sera à Livre Paris le vendredi 15 mars à 16h sur le stand de Bratislava.

Le 8 mars, les Editions Intervalles publient L’Ecuyère d’Uršuľa Kovalyk, roman « poétique et caustique sur l’adolescence » à la fin des années 1980 en Tchécoslovaquie.

Le 12 mars, les Editions Do publient Au nom du père, de Balla, récit « sous forme d’auto-analyse névrotique » d’un « narrateur insupportable », homme individualiste et sarcastique… Même jour, même éditeur, autre registre : Ilona. Ma vie avec le poète, de Jana Juránová, exercice intéressant de reconstruction biographique, « livre subtil, émouvant et provocateur » sur l’épouse de poète slovaque Pavol Országh Hviedoslav, femme presque vouée à l’oubli malgré la célébrité en son temps de son mari.

Dans le domaine roumain, les éditions Non Lieu publient le 7 mars Les années romantiques, témoignage et œuvre littéraire de la journaliste et romancière roumaine Gabriela Adameşteanu sur « les années de la fin de la dictature de Ceausescu, la naissance d’une nouvelle Roumanie et l’entrée du pays dans la communauté européenne ». Cristina Hermeziu lui consacre un article ici.

Traduit du hongrois mais parlant d’un tout autre monde, La fièvre, recueil de nouvelles de Sándor Jászberényi, correspondant de guerre : « du Caire à la bande de Gaza, du Darfour au Yémen, Jászberényi livre un récit brûlant, empreint d’humanité, de poussière ocre et de sang chaud ». En librairie le 7 mars, en attendant la participation de l’auteur au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo en juin.

Encore du voyage pour terminer, mais cette fois à nouveau sur les terres européennes, Sur la route du Danube d’Emmanuel Ruben sort aujourd’hui 6 mars. L’éditeur Rivages n’est pas très disert sur ce livre mais L’Or des livres lui a consacré un long article élogieux dont il ressort qu’il s’agit du « fruit de deux périples cyclistes [au cours desquels] l’auteur remonte le Danube à contre-courant, de son embouchure à sa source au sein de la forêt Noire », que ce livre propose une vision de l’Europe opposée à celle du célèbre Danube de Magris, et qu’il « s’inscrit brillamment dans le sillage Enardien ». Une présentation plus qu’alléchante donc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


2 commentaires on “Actualité du mercredi – nouvelles publications en mars”

  1. Merci beaucoup pour toutes ces références.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s