Actualité du mercredi : où les auteur.e.s contemporain.e.s voyagent vers vous

Le mercredi, je vous apporte une actualité concernant la littérature d’Europe centrale et orientale.

Une fois n’est pas coutume, je commence ce petit tour d’horizon de l’actualité littéraire d’Europe centrale avec la Suisse, où s’ouvre ce vendredi Bibliotopia, festival des littératures autour du monde. Organisé par et dans la Fondation Jan Michalski pour l’Ecriture et la Littérature (à Montricher), le festival a invité une quinzaine d’écrivains et écrivaines pour débattre de la littérature comme prise de risque, et du rôle de l’écrivain au cœur du contemporain. Parmi les invités, des voix d’Europe de l’Est qui commencent à être bien connues : l’écrivain et journaliste ukrainien Andreï Kourkov (Le pingouin) et le poète, romancier, essayiste, traducteur et journaliste polonais Jacek Dehnel (Saturne, Krivoklat), par exemple, ou encore l’écrivaine d’origine roumaine et établie en Suisse Raluca Antonescu (L’Inondation), et aussi l’écrivain et avocat franco-britannique Philippe Sands (Retour à Lemberg), sans compter d’autres voix internationales de la littérature telles que Jonathan Coe, Juan Gabriel Vásquez, Aminatta Forna et Mikhaïl Chichkine. Le programme complet sur le site de la Fondation.

La Suisse est trop loin ? Le programme de ce week-end est déjà bouclé ? Pas de problème :

  • Du 21 au 24 mai, l’auteur polonais Wojciech Chmielarz sera en tournée à l’occasion de la parution toute récente de son polar La Colombienne: il fera escale à Toulouse (Médiathèque José Cabanis le 21 mai à 18h), Sucy-en-Brie (Librairie L’Oiseau moqueur le 22 mai à 18h), Compiègne (Librairie des Signes à 18h30) et Paris (Librairie Les Guetteurs de vent le 24 mai à 19h). Les détails de ces rencontres sont à retrouver ici.
  • Le 27 mai, ce sera au tour d’une autre auteure publiée chez Agullo, Magdalena Parys, de participer à une rencontre littéraire à Paris (Fondation de l’Allemagne – Maison Heinrich Heine, à 19h30) autour de son polar Le magicien.

Et pour ceux et celles qui préfèrent leur littérature sous forme déambulatoire, le 18e arrondissement de Paris organise le 25 mai à partir de 18h sa 7e Nuit de la littérature. Au programme, 17 auteur.e.s étrangers, certains publié.e.s, d’autres pas, mais tous accompagné.e.s de comédien.ne.s et/ou traducteurs/traductrices : côté Europe centrale/orientale, c’est l’occasion de (re)découvrir des voix de Bulgarie (Velina Minkoff, dont Le Grand Leader doit venir nous voir est publié chez Actes Sud), d’Estonie (Kairi Look, dont Les punaises de l’aéroport font de la résistance est publié aux Editions Le Verger des Hespérides), de Hongrie (János Terey, dont deux des nouvelles du recueil « La traversée de Budapest » ont été publiées dans la revue Chroniques du ça et là), de Lituanie (Kristijonas Donelaitis, dont Les Saisons, première pièce de fiction classique en langue lithuanienne, est publié dans la collection Classiques Garnier), de Tchéquie (Bianca Bellova, dont Nami est publié chez Mirobole), de Pologne (Justyna Bargielska, dont le recueil Nudelman est paru en avril aux Editions LansKine).

Publicités