Actualités du mercredi : György Petri, le son et l’image

Le mercredi, je vous apporte une actualité concernant la littérature d’Europe centrale et orientale.

Mon sujet du jour est le poète hongrois György Petri (1943-2000) et m’est fourni par les étudiants du master en animation de l’université Metropolitan de Budapest et leurs quatre courtes animations réalisées à partir de ses poèmes.

En voici une (en hongrois, avec sous-titres en anglais).

 

En complément, voici un poème de Petri à l’esprit similaire, traduit en français par Georges Timar et trouvé sur ce site.

Tu m’as fixé sur ton hameçon, Seigneur.
Depuis vingt-six ans
je me tortille et me replie en tous sens
de façon enjoleuse, et pourtant
la ligne ne se tend jamais.
Il est évident
que ta rivière ne contient pas de poisson.
Si tu continues à espérer quand-même,
va te chercher un autre ver.
Etre élu
était bien beau.
Mais dorénavent j’aimerais
me sécher, me promenant au soleil.

Horgodra tűztél, Uram.
Huszonhat éve
kunkorodok, tekergek
csábosan, mégsem
feszült ki a zsinór.
Nyilvánvaló,
hogy a folyódban nincs hal.
Ha mégis remélsz,
válassz más kukacot.
Szép volt
kiválasztottnak lenni.
De most már szeretnék
szárítkozni, mászkálni a napon.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s