Femmes écrivains d’Europe centrale et orientale, version mars 2020

L’année dernière, j’avais placé le mois de mars sur ce blog sous le signe de la littérature écrite par les femmes écrivains d’Europe centrale et orientale. En présentant cette initiative (à retrouver sur ce lien), j’avais découpé ce vaste sujet en quatre catégories d’écrivaines « précurseuses », «modernes», « contemporaines », en rajoutant aussi une catégorie thématique sur le « reportage » et une autre sur «exil et adoption ». J’avais commencé en présentant quelques-uns des livres de ces « précurseuses » : Julia Székely, Hortensia Papadat Bengescu, Zofia Nałkowska (toutes trois traduites en français) … Cette année, je vais regarder par l’autre bout de la lorgnette en présentant surtout des voix contemporaines, venues de quatre coins d’Europe de l’Est.

Parmi elles, trois sont disponibles en français. La quatrième, quoique bien connue dans son pays, n’est pas à ma connaissance encore traduite en français.

Quatre pays, quatre femmes, quatre romans : voilà mon programme pour le mois de mars et par conséquent aussi pour le Mois de l’Europe de l’Est, excellente initiative menée par Goran, et Patrice et Eva et à laquelle je vais prendre part avec plaisir pour la troisième année consécutive.

Rendez-vous ici dès cet après-midi!

***

Mes chroniques de ces quatre livres sont à retrouver en cliquant sur les liens ci-dessous :


13 commentaires on “Femmes écrivains d’Europe centrale et orientale, version mars 2020”

  1. Marilyne dit :

    Oh, oh, je sens bien que je vais encore prendre des notes ! 🙂

  2. Bon sang, Goran vient de me parler de ton blog, je crois que tu vas me faire perdre absolument toutes mes économies. Merci pour ce blog ! A très vite !

  3. […] titre est, après Le jardin de verre de Tatiana Ţîbuleac, le deuxième de ma série de mars sur les voix féminines contemporaines d’Europe de l’Est, et je contribue par la même occasion au Mois de l’Est d’Eva, Patrice et […]

  4. […] envoyé par Belleville éditions. Pour mon troisième épisode de cette série consacrée aux autrices contemporaines d’Europe centrale et de l’Est, voici donc Ce que l’on ne peut confier à sa coiffeuse d’Agata Tomažič, […]

  5. […] ce dernier épisode de ma série sur les autrices contemporaines d’Europe de l’Est, me voilà de retour sur les bords de la Baltique, cette fois dans une petite ville de Pologne au […]

  6. […] un bref arrêt aux côtés de quelques femmes écrivaines d’Europe centrale et orientale, ma prochaine thématique me ramène à une forme d’écriture qui reste très masculine : la […]

  7. […] les femmes écrivains, pour faire suite à un article plus long de l’année […]

  8. […] et Histoires du Huitième District), et même aussi si j’avais cité Agota Kristof parmi les « femmes écrivains d’Europe centrale et orientale », je ne contribue ce livre au Mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran qu’à […]

  9. […] Histoires du Huitième District), et même aussi si j’avais cité Agota Kristof parmi les « femmes écrivains d’Europe centrale et orientale », je ne contribue ce livre au Mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran […]


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s