Des vies normales dans des endroits à part ?

Tout récemment, j’ai lu deux courts romans qui viennent d’horizons différents – l’un traduit du polonais, l’autre du géorgien – mais entre lesquels j’ai vu beaucoup de similarités : romans récents (2015 et 2019 dans leur langue d’origine), d’autrices dont c’est le premier roman même si elles sont par ailleurs déjà bien établies dans leurs carrières littéraire ou artistique… Surtout, ce sont des romans qui se passent dans des endroits particuliers, à la marge de la vie « normale » et qui pourtant font partie du « normal » des personnes qui y passent des périodes plus ou moins longues.

Je vous les présente l’un après l’autre, à partir de demain.