Quelques mots avec : Martin Daneš, auteur de « Les mots brisés »

Début décembre, je présentais ici ma chronique du roman Les mots brisés, roman tchèque et français sur les dernières (et dramatiques) années de la vie du journaliste et écrivain tchèque Karel Polaček (1892 – 1945), paru en 2020 aux Editions de la Différence. L’auteur de ce roman est Martin Daneš, journaliste, traducteur et écrivain d’origine tchèque, francophone et établi en France depuis de nombreuses années.

Un roman écrit en deux versions parallèles tchèque et française par le même auteur-traducteur, à propos d’un auteur de l’entre-deux-guerres très connu en Tchécoslovaquie puis en Tchéquie, et très peu connu en France ? C’était un mélange suffisamment intriguant, et un résultat suffisamment réussi, pour me donner envie de poser plein de questions à son auteur. C’est ce que j’ai fait courant décembre et je vous invite à écouter l’enregistrement de notre conversation ci-dessous.

Martin Daneš y présente donc Karel Polaček, l’un des auteurs tchèques les plus connus de l’entre-deux-guerres, et évoque quelques-uns de ses romans (notamment Nous étions cinq, son roman posthume disponible en français aux Editions de la Différence) ; il y parle aussi du moment où lui est venue l’idée « d’écrire un roman sur la vie d’un romancier » et de la lente reconstruction des dernières années de la vie de Polaček ; il évoque, enfin, le jeu entre l’imagination et la documentation dans son propre travail d’écriture, ainsi que son travail sur deux langues et sur deux éditions parallèles du livre en Tchéquie – son pays d’origine – et en France – où il vit depuis plusieurs années.

Merci à lui !

 

Passage à l’Est · Quelques mots avec : Martin Daneš, auteur de « Les mots brisés »