A propos de l’actualité: Edina Szvoren

Chaque mercredi, je vous apporte une actualité concernant la littérature d’Europe centrale et orientale.

Hungary Edina Szvoren 240x180L’écrivaine et poète hongroise Edina Szvoren a reçu vendredi dernier le prix littéraire Mészöly Miklos. Celui-ci, institué en 2004, est décerné chaque année le jour anniversaire de la naissance de cet auteur hongrois (1921-2001) à un ou une jeune écrivain, critique littéraire ou historien de la littérature. Il a été remis, à Szekszárd (ville natale de Mészöly) à Edina Szvoren pour son dernier livre, le recueil de nouvelles Verseim. Tizenhárom történet (Mes poèmes. Treize histoires) et notamment son style viscéral explorant sans pitié la psychologie des relations humaines.

 

Née en 1974, Edina Szvoren a grandit dans le monde de la musique avant de passer à celui de la littérature. Publiant depuis 2005 des nouvelles et des poèmes, elle est reconnue en Hongrie par de nombreux prix littéraires et ses recueils de nouvelles figurent régulièrement parmi les recensements des meilleures publications. Au niveau européen, elle a reçu en 2015 le Prix de littérature de l’Union européenne pour son recueil Nincs, és ne is legyen. Traduite en serbe, croate et italien, elle n’est pas du tout traduite en français.

Erratum: on me signale que deux nouvelles d’Edina Szvoren sont traduites en français: « Ememem« , du recueil Nincs, és ne is legyen, traduit par Anne Veevaert; et une autre dans Nouvelles de Hongrie (Magellan et Cie, 2017), traduite par Gregory Dejaeger et Eva Kovacs. Une interview d’Edina Szvoren en français est par ailleurs disponible ici.